CALADIUM COLLECTION : NOTICE DE CULTURE

caladium, notice, plantes -

CALADIUM COLLECTION : NOTICE DE CULTURE

L’équipe de What The Flower a sélectionné pour vous en édition limitée pour la troisième année consécutive, une collection de 35 variétés de bulbes de caladium à planter vous-même.

De quoi mettre  faire venir le printemps un peu plus vite et mettre une bonne touche de peps et de couleur au milieu de votre petite jungle !

 

D’où vient le caladium ?

Le Caladium est une plante tubéreuse originaire des zones tropicales du Brésil et fait partie de la grande famille des Aracées.

Il existe une quinzaine d'espèces différentes et des centaines d’hybrides dont les 35 variétés que vous retrouverez cette année notre collection.

À quoi ressemble-t-il ?

Le caladium est reconnaissable grâce à son feuillage très coloré, qui selon les espèces, peut présenter des nervures très marquées, des taches de couleurs vives, des bordures très contrastées ou même être de couleur unie.

La forme de la feuille est sagittée, ce qui lui donne une vague ressemblance avec la feuille de son cousin l’Alocasia. En revanche, sa feuille est très fine et laisse joliment passer la lumière en transparence. Les feuilles du caladium sont montées sur de longues tiges, il peut mesurer jusqu’à 90 cm de hauteur, sa feuille elle, peut mesurer jusqu'à 40 cm de long.

L’implantation de ton caladium va également varier en fonction de la variété que tu as fait pousser. Certains vont pousser bien compact et buissonnant alors que d’autres vont pousser très haut et peuvent mesurer jusqu’à 90 cm de haut !

Si les conditions sont réunies tu pourras voir apparaître une fleur, elle ressemble beaucoup à celle de l’arum. N’étant pas particulièrement décorative à côté des feuilles, tu peux sans problème la couper à la base de la tige si la feuille te gêne.

Vous avez enfin entre vos mains votre précieux tubercule de Caladium ? Et maintenant, on en fait quoi ?

À quelle période je le plante ?

La première chose à faire, c'est d'être patient, on débute la plantation idéalement à partir de la fin de l'hiver, début du printemps, plus il fera bon plus il poussera vite le top du top ? le faire germer en Juillet ou en Août ...

Petite astuce si vous n'êtes pas trop impatient, plus tard vous lancerez la plantation des tubercules dans la belle saison, plus ils seront persistants en hiver.

Le caladium a besoin de lumière et de chaleur pour pouvoir pousser tranquillement... Plus il en a , plus il pousse vite !

Donc si votre appartement n'est pas très lumineux et que la chaleur y est peu présente, attendez que les jours rallongent et que la luminosité soit un peu plus présente.

Si vous êtes vraiment impatient ou que vous souhaitez les faire pousser hors saison, pas de panique plusieurs astuces pourront vous aider, lampe horticole, tapis chauffants et petites serres pourront vous venir en aide...

Si vous stockez votre tubercule avant de le planter, faites attention qu'il soit stocké à l'abri de la lumière, dans un endroit ventilé, sec et jamais en dessous de 15 degrés.

Le tubercule

Une fois les conditions favorables rassemblées, il est très important de s'assurer que votre tubercule est en bonne santé, c'est le premier gage d'une bonne culture !

Si jamais vous sentez une partie molle sur le tubercule n'hésitez pas à la couper, puis laisser cicatriser quelques jours la partie saine avec un peu de cannelle en poudre, qui est un excellent anti-bactérien naturel. Vous pourrez le mettre en culture une fois la cicatrise bien sèche. Si votre tubercule est sain, vous pouvez dans un premier temps le faire tremper quelques heures dans un verre d'eau pour le réhydrater avant de le mettre à germer.

Le choix du contenant

Le choix du contenant est très important. Vous n'aurez pas besoin d'un contenant trop profond pour faire germer votre caladium, adapter la taille du contenant, à la taille du tubercule.

Un pot en plastique, sera tout à fait adapté pour la germination, il vous permettra de maintenir une légère humidité dont votre caladium aura besoin, il est impératif que ce pot soit percé au fond pour assurer un bon drainage et ne pas faire pourrir votre tubercule. Petit conseil, si tu souhaite pouvoir observer l’évolution des racines de ton caladium tu peux te tourner vers des pots en plastique transparents, très pratique pour t'indiquer qu’il est temps de les rempoter ou tout simplement pour admirer le système racinaire !

Le substrat

Au cours de nos essais, nous avons tenté plusieurs types de substrats pour faire germer les  caladiums, nous avons obtenu les meilleurs résultats avec :

  • La sphaigne seule, qui permet de faire partir rapidement le tubercule et qui nous laisse facilement le soin en levant légèrement la sphaigne de pouvoir contrôler l'avancé de la germination. Attention, par contre à ne pas avoir la main trop lourde au moment de l'arrosage ; 
  • la fibre de coco compressée, qui est très légère et permet une bonne circulation de l'air est aussi un bon démarrage des plants.

Le sens de pousse du tubercule et plantation

Une fois le choix du substrat fait, examiné votre tubercule, vous verrez qu'il présente un ou plusieurs petits "yeux", c'est cette parti que l'on installera vers le haut, l'autre côté du tubercule étant légèrement plus plat,  Il n’est pas toujours facile de reconnaître le sens de plantation de ton tubercule, mais pas de panique même si tu t’es trompé de sens au moment de l’étape germination, il te suffira de le retourner et sa croissance reprendra normalement.

Ne plantez jamais votre tubercule trop profondément, il devra être recouvert d'une mince couche et dépasser légèrement du substrat.

 

Entretien pendant la germination.

Il est impératif pendant la germination du tubercule, que votre pot profite d'un endroit chaud, les tapis chauffant de germination son vraiment favorable à ce type de culture, permettant à votre substrat de sécher légèrement et ainsi éviter, excès d'eau et pourriture du tubercule qui peut lui être fatal. Vous n'avez pas de tapis chauffant ? ce n’est pas grave, attendez que les jours se soient considérablement adoucis et mettre les pots au plus près de la fenêtre.

Installez votre pot dans un endroit bien lumineux et contrôlez toujours votre substrat, arrosez-le uniquement quand il commence à devenir sec .

Lumière, chaleur et humidité sont les trois secrets d'une bonne germination. Une fois ces éléments assemblés vous verrez c'est un véritable jeu d'enfant.

L'utilisation d'une petite serre en plastique est vraiment très pratique pour maintenir, chaleur et humidité pendant la germination. Il existe une méthode plus artisanale, qui consiste à fixer un sac de congélation autour du pot, cela très efficace également. Pense à aérer de temps en temps l’intérieur de la cloche pour éviter que l’humidité ne se concentre trop sur les parois.

 

Et ensuite ?

Après un peu de patience, au bout de quelques semaines, vous devriez voir apparaître une petite pointe sortir du substrat ! À ce stade, cela veut dire que vous avez réussi toutes étapes citées précédemment !

Une fois que les premières feuilles se seront déployées, vous pouvez rempoter votre plante dans un pot plus grand et lui donner un substrat plus adapté et bien drainé.

Nous avons aussi l’option de laisser les caladiums en sphaigne. Veillez néanmoins à offrir à votre plante un pot plus grand et à anticiper le séchage très rapide de la sphaigne en plein été et à ajouter de l’engrais à l'eau d'arrosage afin d’enrichir la sphaigne tout au long de la belle saison.

Pour le rempotage le Caladium aura besoin d'un substrat bien drainé. On garde bien en tête que le caladium apprécie un terreau léger et qui reste frais. On évite absolument les terreaux trop lourds, qui se gorgent trop fortement en eau. Au risque que, les racines ne puissent plus respirer, ce qui mène au pourrissement rapide du tubercule.

Un mélange moitié terreau spécial plantes d'intérieur, moitié tourbe  avec une bonne poignée de perlite lui conviendra parfaitement.

On adapte la taille du pot à celui du tubercule et le plante en général dans un pot en terre cuite avec un fond de billes d'argiles. 

Il est tout à fait possible au moment du rempotage de réunir plusieurs tubercules dans un même contenant. Il suffit simplement de veiller à ce que chacun des bulbes aient assez de places pour déployer ses racines.

Luminosité

De par son origine tropicale, le caladium raffole de chaleur et d'humidité, il est donc très important de lui offrir un emplacement bien lumineux, en évitant le soleil trop direct qui pourrait brûler son feuillage.

Plus il aura de lumière, plus les feuilles seront grandes, les couleurs vives et le port bien compact !

Le Caladium ayant besoin d'une forte hygrométrie, prenez garde à ce que l'air ne soit pas trop sec, vaporisez régulièrement le feuillage avec une eau non calcaire pour ne pas endommager les feuilles ou installez à proximité un humidificateur d'air.

 

Arrosage

Le caladium est une plante tropicale gourmande en eau ! Il ne faut surtout pas attendre que la motte soit toute desséchée pour arroser à nouveau mais maintenir la motte légèrement humide mais jamais détrempé. 

Le rythme d’arrosage va être dicté par le stade de germination, le substrat choisi, la saison, le taux d’ensoleillement etc...

 

On garde toujours en tête que plus il fait chaud et sec, plus les arrosages doivent être rapprochés et l'on ralentira le rythme avec l’arrivée de l’automne pour ne pas noyer tes tubercules qui se préparent à l’hivernage.

Si vous installez des coupelles sous vos pots faites donc très attention à ne jamais laisser d'eau stagnantes.

 

Fertilisation

Pendant la période végétative, vous pouvez ajouter à votre eau d'arrosage de l'engrais liquide spécial plantes d'intérieur, dilué dans l'eau d'arrosage.

Attention, ne laissez pas l'engrais rentrer en contact avec la feuille pour éviter d'éventuelles brûlures, et veillez à bien respecter le dosage indiqué sur votre notice, un excès d'engrais pourrait être fatal pour votre plante. 

L’hivernage

À la fin de l’automne, le feuillage du Caladium fane. Il fait une petite pause jusqu’au printemps, au moment où les températures seront plus adéquates à son épanouissement. Ainsi, quand les feuilles commencent doucement à faner et pour revoir ce beau feuillage apparaître l’année suivante, diminuez petit à petit l’arrosage à la fin de l’automne jusqu'à faire totalement sécher la motte de terre.

Plutôt que de couper nette les feuilles laisse naturellement faner les feuilles du caladium même si ce n'est pas un très joli spectacle. Cela permettra à la sève de redescendre complètement jusqu’au tubercule et de le renforcer en vue de la phase de dormance. Le feuillage sera fortifié pour la prochaine saison !

Une fois le feuillage complètement fané, coupez à ras les dernières tiges et remisez le pot au frais (entre 15 et 18 degrés) et à l'abri de la lumière. Au début du printemps, il ne reste plus qu’à ressortir le pot et à reprendre progressivement l’arrosage et l’apport de nutriments quand tes caladiums auront germés.. 

 

Vous pouvez aussi déterrer le bulbe et le remiser dans un lit de copeaux ou perlite à l’abris de lumière. 

 

Les tips en plus !

Tous les ports de caladiums ne sont pas les mêmes ! Certains sont bien compacts et buissonants, d’autres peuvent tiger très haut, jusqu’à 90 cm ! De manière générale, une très belle luminosité évitera ce phénomène d’étiolement. 

Si jamais les tiges du caladium deviennent trop lourdes et penchent ce qui est un phénomène complètement normal, il est possible de mettre un petit tuteur en bois afin de profiter du feuillage plus longtemps.

Si les feuilles du caladium sont pâles, moins colorées ou qui ont du mal à se dérouler c’est certainement que le caladium manque de lumière ! Il faudra alors le rapprocher de la fenêtre.  Si ce phénomène arrive au début de l'automne ou durant l'hiver, c’est le signe que ton caladium commence à rentrer en dormance il faut donc arrêter les arrosages.

Les feuilles du caladium deviennent molles, avec une texture un peu cireuse et des taches brunes et molles apparaissent ? C’est un sur arrosage ! Espacez les arrosages et envisagez de changer le terreau si celui-ci est trop lourd. Au contraire, on observe des taches marron et sèches au toucher et placées sur les bords de tes feuilles ? C’est que le caladium manque d’humidité et que l’air est trop sec. Il faudra donc le brumiser quotidiennement. C’est un phénomène qui peut également arriver si l'on espace trop les arrosages et que le caladium souffre de soif trop souvent.

Une feuille commence à faner, à pencher ? Et la saison de l'hivernage est encore loin ? Pas de panique, il s’agit certainement de la première feuille sortie de ton caladium et donc la plus ancienne. C'est un phénomène totalement normal on peut donc couper la tige à ras tout simplement.

 

La plupart des caladiums blancs ou très clairs sont considérablement plus sensibles que les colorés, tout sur arrosage, exposition trop prolongée aux rayons du soleil feront rapidement apparaître des taches sur le feuillage. Mise donc sur une exposition lumineuse mais tamisée et ne surtout pas échapper à l’étape du rempotage dans du terreau bien drainé et aéré ce qui est déterminant pour la beauté immaculée de ces caladiums.

 

Maintenant que vous avez toutes les infos, à vous de jouer !

N’hésitez pas à partager l’évolution de votre caladium sur Instagram avec l’hashtag : #CaladiumCollectionWTF.